05/08/2007

Réponses à vos dernières questions

Je vais tenter de répondre à toutes vos questions en une fois.

Pierre-Marie : oui, c'est vrai et c'est une question qui me tracasse. On peut estimer que dans la coulée des "Skunk Cabbages"  le tapis de feuilles empêche toute empreinte de s'imprimer. Pour la plage le long du ruisseau où l'empreinte fut découverte, je n'ai pas trouvé de seconde empreinte "directement" près de la première mais il faut dire que je n'ai pas pensé chercher; c'est une erreur de ma part, et j'ai le sentiment de ne pas avoir peut-être réfléchi plus loin que la découverte de cette empreinte. Par contre Scott non plus et je sais qu'il a parcouru l'endroit alors que moi je cherchais plus vers la forêt, or il ne m'a pas annoncé en avoir découvert d'autres. Cela dit, je ne crois pas qu'il s'agit d'un canular (bien sûr j'y ai pensé), le seul pouvant le monter étant Scott mais je ne crois pas qu'il s'amuserait à cela. Je vais en tout cas lui exposer le problème, à lui et à d'autres chercheurs, de l'absence visible d'autres empreintes. Et au Texas ce fut la même chose : toujours une seule empreinte à chaque fois. De toute façon, chaque nouvelle expérience permet de se poser des questions et d'aller plus loin.

Romain : Non, pas tant que cela, car cela dépend aussi de la distance parcourue et de la difficulté du terrain. Quand on cherche à découvrir des indices ou à voir des animaux, on peut passer des heures sans parcourir beaucoup de distance. Non, sans doute pas de contact bref. Nous avons directement braqué nos torches dès le bruit et fouillé la zone un animal se serait fait coincé, surtout avec nos amplifiacateurs de lumière et à infra-rouge qui permettent de voir presque comme en plein jour. Aucune empreinte (nous avons fouillé la zone en détail le lendemain). Donc nous estimons qu'il doit s'agir de la chute d'une branche de pin morte.

Je crois que la question de la reconnaissance (ou plutôt de la non-reconnaissance) de l'existence du Sasquatch/Bigfoot dépasse de loin la zoologie et ressort plus des croyances et des préjugés scientifiques ou plus exactement de certains scientifiques, puisqu'il y a de plus en plus de scientifiques qui s'intéressent au sujet. D'autre part tant que la Presse et les média (mais il y a des exceptions) traiteront le Sasquatch (et les autres animaux inconnus) au côté des phénomènes paranormaux, il aura toujours mauvaise presse auprès de certains scientifiques qui auraient trop peur pour leur carrière de s'intéresser au sujet comme ils le feraient pour toute autre énigme scientifique.

Quant à savoir si un ours aurait pu effrayer un Sasquatch, non, un Sasquatch est beaucoup plus puissant qu'un ours noir (le seul présent dans la région) qui a la taille d'un homme.

Desertstormx : Rassurez-vous notre prochaine expédition Sasquatch 2008 aura lieu en Colombie Britannique. En effet, nous avons reçu des infos récentes de notre collègue canadien qui nous incitent à y aller.

00:55 Écrit par Expedition Leader dans anthropologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.