15/02/2010

Les Survivants de l'Impossible

La date de notre colloque du 17 et 18 avril, Les Survivants de l'Impossible, approche !!!

Nous sommes ravis que des conférenciers, qui parfois nous font l'honneur de venir de loin, aient été plein d'enthousiasme à l'idée d' être parmi nous.
J'ai pensé qu'il serait peut-être intéressant que vous ayez l'une ou l'autre information sur eux, au fur et à mesure que je recevrai ces dernières.
Commençons par Michel RAYNAL, si vous le voulez-bien, qui viendra de Paris pour nous parler de l’oiseau Rokh des 1001 Nuits.
Formé en chimie-biologie, Michel est maintenant cadre supérieur en charge du développement des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication pour France Telecom dans le département des Hauts-de-Seine.
Passionné de cryptozoologie depuis l’âge de 20 ans, il a publié une quarantaine d’articles cryptozoologiques, et il s’est plutôt spécialisé dans les cas les moins connus, comme l’oiseau mystérieux d’Hiva-Oa (îles Marquises), le «ver-intestin» du désert de Gobi, les cétacés inconnus de la science, etc...

La cryptozoologie est-elle préoccupées par des énigmes qui resteront toujours sans réponse?

Le Pr.Franco TASSI, un autre de nos fidèles conférenciers, y partagera son point de vue avec nous.
Ancien professeur d’écologie appliquée à la faculté vétérinaire de l’Université de Naples et à la faculté de conservation de la nature de l’Université de Camérino en 1967, le Pr TASSI a été pendant plus de 20 ans membre du Conseil national du WWF Italie.
Mais il est surtout connu pour avoir été le directeur du Parc Naturel des Abruzzes, du Latium et de Molise pendant plus de trente ans, de 1969 à 2002, et sous sa direction le Parc devint un modèle de gestion écologique reconnu internationalement.
Venez écouter, et rencontrer nos deux amis durant les deux jours de colloque, deux jours qui seront riches en information, échanges et moments de loisir.

Voilà pour l'information concernant deux de nos invités, les autres suivront dans un prochain message.

12:55 Écrit par Expedition Leader dans anthropologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.